28/09/2004

Compliqué...

Dans le Pendule...

 

En discussion avec un grand gourou de la psychologie, la phrase définitive sort de la bouche du grand homme : « La psychologie ? Ben voyez vous, en fait, c’est très simple : Entre les hommes et les femmes, ça ne marche pas ... »

 

Quel drôle de monde... D’expérience, et de ce que je vois assez globalement autour de moi, que tout cela est compliqué !

 

Il change parce que leur relation le grandit, donc elle panique...

Elle se laisse bouffer par son boulot, et il est bien seul

Elle l’attend, il l’entend pas... Il voit qu’elle et elle le voit pas (heu, c’est du Jannot-Voulzy, fais gaffe !!!)

 

Sérieusement... Quel drôle de monde... On n’a jamais autant parlé de bonheur... Et il semble si rare...

 

Bon, on va pas laisser tout cela nous casser le moral, hein ! J


10:12 Écrit par M | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Peut-être... Qu'on en entend trop parler justement...
Ce qui donne à beaucoup de gens l'impression de ne pas être heureux, ou pas assez. Et à force de "pas assez" il y a de plus en plus de gens déprimés...
Bisous

Écrit par : Diabola | 28/09/2004

Exactement ! Ces chimères de bonheur parfait... Des idées à déprimer ça...
XXX

Écrit par : M | 28/09/2004

Et pourtant .... C'est si simple .....hein !
Suffit de s'aimer mais c'est tout les trucs "autour" qui empoisonnent ...
Belle journée à toi :-)))
bizzzzzzzzzz

Écrit par : bio | 28/09/2004

un jour je parlais de ce fameux bonheur à une vieille dame...
v'là t'y pas qu'elle m'engueule ! (non mais de quoi je me mèle)
elle me dit : "vous me faites bien rire avec votre bonheur ! ça n'existe pas !"
elle continue : "des moments de bonheur, oui."

bon. d'abord j'aime pas qu'on m'engueule. alors j'ai dû laisser passer la pillule.
mais maintenant, je crois qu'elle avait raison. j'ai couru longtemps après ce bonheur et fatalement j'ai souvent (toujours en fait) été déçue. alors, quand j'attrappe un "moment de bonheur", je le savoure.
et je pense à elle.
voilà.

Écrit par : martine | 28/09/2004

Les commentaires sont fermés.