27/10/2004

Le second de ce week end...

Oh c’est un tout petit... Tout court, qui se lit tout seul... un conte presque, une fable, peut etre...

 

Le Libraire, de Régis de Sa Moreira...

 

Pas vraiment d’histoire, en fait... une succession de scènes, certaines tristes, d’autres drôles... La vie du libraire, qui travaille seul dans la librairie du libraire... il partage son temps entre ses livres, ses clients, les témoins de Jéhovah, les couples (son cauchemar !), les jolies femmes, les hommes tristes, et surtout ses livres et puis Mozart, aussi...

 

Il ne mange pas, ne dort pas... ne se nourrit que de lecture et de tisane, une après chaque visite... Il choisit le goût en fonction du client qui vient de sortir... Certaines sont plus douces que d’autres...

 

Il est ouvert toute la nuit, parce qu’un livre, ça peut sauver une vie. Et puis, il pense à ses 5 frères et ses 5 soeurs, éparpillées au 10 coins du monde... Il ne les voit pas souvent, peut être même jamais, mais parfois une page de livre lui parle de l’un d’entre eux. Alors il la déchire, et la poste. Et il garde le livre à qui il manque une page.

 

Souvent, le poudoupoudoupoudou de la porte d’entrée le sort de sa rêverie, mais pas toujours. Il faut dire qu’il se cache... Il voit sa librairie un peu comme un zoo... personne ne va au zoo pour voir le gardien, alors il reste en retrait...

 

Quand on lui demande un livre de psychologie, il indique que c’est en face, au bar-tabac... Et quand un client est vraiment trop désagréable, ou pire, trop intelligent, il lui répond avec des phrases tirées de méthode genre « Assimil »... Genre « Il y a beaucoup à apprendre sur les icebergs »... Certains partent en criant au fou, tous finissent bien par le laisser tranquille...

 

Un livre étrange... Poétique, drôle, comme le sont les clowns tristes, par politesse...


10:15 Écrit par M | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.